Lors de votre déclaration en tant que loueur meublé non professionnel auprès du Greffe du Tribunal de Commerce, vous avez la possibilité de choisir le régime d’imposition qui vous convient. Afin d’optimiser au mieux votre investissement locatif, vous trouverez ci-dessous les explications nécessaires à la bonne compréhension du régime micro-BIC avec le statut LMNP.

Le régime micro-BIC en LMNP, c’est quoi ?

En tant que loueur meublé non professionnel, vous avez le choix entre deux régimes d’imposition : le régime micro-BIC et le régime réel.

Le régime en micro-BIC s’applique pour les locations à usage de résidence principale, à usage temporaire ou aux locations saisonnières. Dans la situation où vos revenus annuels liés à votre activité de location sont inférieurs ou égaux à 72 600 €, vous avez la possibilité de choisir entre le régime micro-BIC et le régime réel.

Au titre des charges locatives, le régime micro-BIC permet un abattement forfaitaire de 50 %. Votre revenu net imposable est ainsi déterminé à la suite de cet abattement forfaitaire. Vous êtes imposés seulement sur la moitié des revenus locatifs avec le régime micro-BIC en LMNP.

Une spécificité est de rigueur pour les locations de chambres d’hôtes et meublés de tourisme, pour lesquelles le plafond du régime micro-BIC est de 176 200 €. L’abattement forfaitaire pour frais s’élève à 71 %.

Pourquoi choisir le régime micro BIC ?

Avec des revenus locatifs inférieurs à 72 600 €, le choix vous est laissé entre le régime réel et le régime micro-BIC. Il vous faut ainsi déterminer lequel vous est préférable.

Les formalités administratives du régime micro-BIC sont moins contraignantes à effectuer, ce qui en fait un régime privilégié dans le cadre de la LMNP.  Toutefois, ce régime d’imposition ne vous permet pas de déduire les charges locatives telles que les frais d’entretien, de travaux ou d’assurances.

Comment déclarer son investissement LMNP en régime micro BIC ?

Pour déclarer vos revenus locatifs sous le régime micro-BIC dans le cadre d’une LMNP, vous devez reporter la somme des loyers perçus sur votre déclaration de revenus. La procédure de déclaration LMNP est rapide à effectuer.

Exemple d’un investissement LMNP en micro BIC

Si vous acquérez et louez un logement étudiant meublé, pour un loyer de 400 € par mois, vous réalisez 4 800 € de revenus locatifs par an. Sans autre activité locative, vous pouvez choisir le régime micro-BIC. En déclarant vos revenus sous ce régime, vous ne serez imposé que sur la base de 2 400 €, soit la moitié du montant réellement perçu grâce à votre investissement en statut LMNP.

Pour en savoir plus sur LMNP